LE BOKATOR

Le Bokator est réputé pour être le plus violent et le plus anciens des arts martiaux au Cambodge. Il est apparu au IIIème siècle au Cambodge. Le terme Bokator signifie « battre un lion » et regroupe des techniques de boxe, de lutte, de défense et de combat, ainsi qu’un éventail diversifié de coups de coudes, de genoux et de pieds.

Le Bokator peut être apparenté au « Kun Khmer » ou encore au « Pradal Serey » qui signifie « combat libre ».

Les combattants portent un krama plié autour de leur taille et un cordeau de soie de couleur bleu et rouge lié autour de la tête et des biceps. Dans le passé, les cordes étaient censées être enchantées pour augmenter la force, bien que maintenant elles soient justes cérémoniales. Le port du krama montre le niveau d’expertise du combattant. Le premier grade est blanc, suivi du vert, du bleu, du rouge, du brun, du noir et enfin le krama d’or qui signifie, pour celui qui le porte, qu’il est un véritable maître dans cette discipline.

Cet art martial contient plus 341 coups qui, comme beaucoup d’autres arts martiaux, sont basés sur l’étude de la vie dans la nature. Par exemple, il y a la position du cheval, de l’oiseau, du naja, de l’aigle ou encore de la grue. En raison de sa similitude visuelle, le Bokator est souvent décrit, à tort, comme une variante du kickboxing moderne.

Bokator position

Bokator

LE BOKATOR AU SEIN DES TEMPLES D’ANGKOR

Le Bokator se retrouve au sein des temples d’Angkor par le biais de gravures représentants ses combattants. Cette discipline survécu à l’Empire Khmer mais fut menacé sous le régime des Khmers rouges car ses pratiquants, considérés comme dangereux, étaient traqués et éliminés.

Bokator gravure Temples d'Angkor

Bokator gravure Temples d’Angkor

Le Bokator appartient au patrimoine culturel cambodgien et a dépassé les frontières de ce pays puis-qu’aujourd’hui, cet art martial est pratiqué même en Nouvelle-Calédonie ! Et il est promu à un bel avenir puisque les jeunes générations cambodgiennes le font perdurer tout à l’adoptant à leur manière.

Documentaire sur le Bokator :

https://www.youtube.com/watch?v=MfeepzghuHM

Pin It on Pinterest