FÊTE DE L’EAU AU CAMBODGE – OU LA FÊTE DU RETRAIT DES EAUX

La fête de l’eau au Cambodge est une cérémonie qui se déroule lors de la pleine lune de fin octobre, période de la fertilité des eaux du lac Tonlé Sap et du Mékong.

C’est lors de cette phase lunaire que se produit un phénomène très rare dans le monde : l’inversion du sens du courant d’une rivière. De novembre à mai, la rivière Tonlé Sap (បឹងទន្លេសាប ou Boeung Tonlé Sap) déverse son flux dans le Mékong comme n’importe quel affluent. Alors que de juin à octobre le Mékong deviendra « un affluent » de la rivière, en lui y déversant l’excès de ses eaux.

Le jour du retrait des eaux est un signe annonciateur de la libération des terres du pays et donc la fin de la saison des pluies. Désormais la pêche sera possible, ainsi que la culture des terres pour la population locale.

FÊTE DE L’EAU  OU LE SYMBOLE DES ROIS DU CAMBODGE

La fête de l’eau au Cambodge (Bon Om Touk en Kherm) trouve son origine au temps où les rois angkoriens étaient les « maîtres de l’eau et de la terre » (mecha teuk, mecha dei en Khmer). Ils avaient le pouvoir de faire venir et d’arrêter la pluie.

C’est ainsi que de nos jours, le Roi actuel du Cambodge coupera symboliquement le cordon censé retenir les eaux du Tonlé Sap pour leur permettre de s’échapper vers la mer. Continuant ainsi à perpétrer cette croyance, cette tradition à travers le temps et les époques.

LEGENDE SUR L’EAU AU CAMBODGE

« Une légende raconte qu’il y a bien longtemps, une peuplade khmère habitait le cours inférieur et le delta du Mékong. Ces hommes adoraient le dieu Serpent : on les appela le peuple des Nagas. Et puis, un beau jour, vers l’an 50 de notre ère, un roi du nord de l’Inde, Intakpath, chassa son fils de son royaume.

Le prince Prah Tong se réfugia, alors, sur les flots où il erra longtemps avant d’accoster sur l’île de Kot-Thlok. En cette île vivait la fille du seigneur des lieux, le roi des Nagas, dont il s’éprit. Pour faire hommage à son gendre, le roi des Nagas avala toutes les eaux d’un territoire dont y il lui cadeau.

Cependant, le roi des Nagas n’avala pas toute l’eau… laissant ainsi quantité de fleuves, de rivières, de lagunes, de lacs dont le somptueux Lac Tonlé Sap.

Après avoir couronné le prince Prah-Tong, il fit jaillir des flots un merveilleux palais pour sa fille et celui-ci. Et c’est ainsi que naquit le royaume de Kampuchéa, appelé aujourd’hui Cambodge ».

L’eau est un élément qui demeure fédérateur au sein de la culture cambodgienne. À la fois symbole de danger, de destruction, elle n’en est pas moins investie d’une dimension mythique qui perdure. Et légende ou pas, sachez qu’à ce jour le Cambodge abrite le plus grand lac d’eau douce de l’Asie du Sud-Est.

COURSES DE PIROGUES POUR LA FÊTE DE L’EAU AU CAMBODGE

La fête de l’eau au Cambodge est caractérisée par de nombreuses courses de pirogues qui se déroulent tous les après-midi sur les cours d’eau.

Ces pirogues représentent les grandes pagodes du royaume, mais aussi les ministères, les villes ou les provinces, des compagnies privées.

Elles s’élancent deux par deux pour aller passer la ligne d’arrivée. À Phnom Penh cette arrivée a lieu devant la tribune royale située dans l’axe du palais. Le roi et la reine, mais aussi le président de l’Assemblée nationale, du Conseil des ministres ou les membres du gouvernement, assistent au spectacle dans une tribune officielle, aux côtés de milliers de personnes venues se masser le long des berges de la ville.

DEROULEMENT DE LA FETE DE L’EAU AU CAMBODGE

Cette fête rituelle a surtout lieu à Phnom Penh, la capitale du Cambodge et  lieu de résidence du Roi. Mais vous pouvez également la découvrir à Battambang, Siem Reap.

En province, du fait de l’absence du roi et de la famille royale, elles sont de moindre ampleur.  Même si les festivités diffèrent de la capitale, elles n’en sont pas moins à découvrir.

Pour les Cambodgiens cette pleine lune est un bon présage, prometteuse d’une récolte abondante à venir.  En journée, les locaux rient, s’amusent, s’arrosent. Ou bien encore reçoivent parents, amis, voisins de passages chez eux pour célébrer l’évènement et vice-versa.

À la tombée de la nuit, ils se réunissent pour remercier la lune. De la nourriture est alors préparée telle que fruits, légumes, amok de poisson qui est le plat typique du pays. Des bougies sont allumées, de l’encens brûlé et des offrandes sont réalisées.

Les gens se rendent dans les pagodes, les temples pour assister à des cérémonies dirigées par des moines en chef qui allumeront des bougies et feront des prédictions.

À  SAVOIR POUR SUR LA FÊTE DE L’EAU AU CAMBODGE EN 2020

Il semblerait que pour cette années la fête de l’eau (du 31 octobre au 01 novembre 2020) ait été annulée et ce, en raison du Covid-19. Comme à Phnom Penh, la capitale du Cambodge.

Mais renseignez-vous dans les Provinces cambodgiennes où vous vous situez, car des petites cérémonies pourraient avoir lieu, comme à Kampot.

Pour en savoir plus cliquer sur le lien suivant : Fête de l’eau au Cambodge 2020

 

 

Pin It on Pinterest