L’ANANAS AU CAMBODGE – LE FRUIT PAR EXCELLENCE

Le Cambodge est le royaume des fruits et parmi ces derniers se trouve l’ananas. Pourquoi l’ananas, alors qu’il y en tant d’autres inconnus, aux formes intrigantes et aux goûts surprenants ?

Et bien parce qu’il faut bien commencer par l’un d’entre eux et que l’ananas à la réputation d’être le meilleur de tous les fruits !

 

L’ANANAS, FRUIT EXOTIQUE OU TROPICAL?

Pour commencer, l’ananas (Bromeliaceæ) est un fruit tropical et non un fruit exotique. La différence entre les deux ? L’un  pousse sous un climat chaud et humide, alors que l’autre est tout simplement un fruit importé d’un pays étranger.

De plus, l’ananas qui est originaire d’Amérique du Sud, était appelé autrefois naná par les Indiens tupi-guaranis. Nom signifiant « le fruit », mais aussi « excellent » et « parfumé ». On ne le connaîtra sous son nom qu’au XVI siècle, lorsque les Portugais en firent la découverte.

 

Plantation d'ananas Kampot

 

EVOLUTION D’UN PLANT D’ANANAS

Le fruit de l’ananas est constitué d’une masse de fleurs gonflées, poussant à la base de chaque feuille. À mesure que les boutons floraux grossissent, elles extraient le jus des feuilles jusqu’à ce qu’elles soient réduites à de simples bractées, consolidant ainsi le fruit pulpeux et juteux à venir.

Au Cambodge, on trouve des ananas – Mnoa en Khmer (ម្នាស់) – toute l’année dans les potagers ou en plantation (méthode de forçage). C’est ainsi qu’un plant d’ananas fructifiera 2 fois : une première fois au bout de 20 mois et une seconde fois 14 mois plus tard.

Mais, quoiqu’il en soit, il faut attendre 2 à 3 ans avant qu’un plant d’ananas puisse produire !

LES VERTUS THERAPEUTIQUES DE L’ANANAS

Il existe plusieurs variétés d’ananas dont des petits sucrés au nom évocateur d’Ananas du vieux bourbon (ម្នាស់តាឃ្មុំ) et des plus gros un peu plus acides (ananas comosus) ou au gout de miel.

Cette plante tropicale a de multiples vertus thérapeutiques notamment grâce à sa tige renfermant une enzyme puissante : La broméline, de la famille des protéases. On l’utilise comme anti-inflammatoire, anti-œdémateux, cicatrisant, vermifuge mais aussi pour la circulation artérielle.

Les locaux l’apprécient fortement et le consomment dans des plats ou des soupes mais aussi tel quel avec du piment, du poivre et du sel. Dans les rues, il est courant d’en vendre préalablement pelé, énuclé et coupé pour manger en route ou sur place.

Alors n’hésitez plus avec ces chaleurs et délectez-vous d’un bon ananas !

 

ANECDOTES ET ASTUCES SUR L’ANANAS

  • Sachez que chez les Indiens d’Amérique du sud, le feuillage épineux, désagréable et douloureux de l’ananas était utilisé lors de rituels de passage, de l’adolescence à l’âge adulte, pour les garçons.  Ils devaient franchir ces derniers sans moufeter !
  • Pour satisfaire le bon plaisir de sa maîtresse, Madame de Maintenon, Louis XIV fit planter des ananas sous serre au château de Choisy-le-Roi.
  • Pour éviter que le fruit de l’ananas ne brise (dû à son poids) son pédoncule central , les locaux resserrent les bractées tout autour du fruit et ficèlent l’ensemble pour consolider le support.

 

Technique de travail ananas

Pin It on Pinterest