GÂTEAU QUI TUE LES MARIS – « NOM PLAE AI »

 

Il est un gâteau de riz dont l’histoire et l’impopularité sont connues dans tout le Cambodge. Son nom, « nom plae ai » ou bien encore « nom somlap pdey », signifie « gâteau qui tue les maris » !

Dans la langue khmère, « nom » (prononcé « num ») signifie gâteau mais on l’emploie aussi pour désigner des pâtisseries ou des desserts.

En ce qui concerne notre « nom plae ai », ce sont de petites boulettes composées de farine de riz gluant et dont le cœur est fourré de sucre de palme juteux. Une fois cuites, elles sont enrobées de copeaux de noix de coco fraîchement râpés.

Un vrai délice ! Alors pourquoi un tel surnom ?

 

LÉGENDE DU GÂTEAU QUI TUE LES MARIS

Selon la légende khmère, il y a fort longtemps, une épouse souhaitait surprendre son mari avec ces friandises après son retour du travail. Se trouvant près du poêle, les gâteaux embaumèrent toute la maison et à son arrivée, le mari alléché, goba tout.

Du fait qu’ils étaient très chauds et de leurs textures gluantes, le mari s’étouffa et mourut dans la foulée ! D’où son nom de « gâteau qui tue les maris ».

Je vous rassure… ce n’est qu’une légende même si je vous recommande de ne pas vous goinfrer plus qu’il n’en faut ! Et attendant, je vous donne rendez-vous à ma rubrique « Spécialités Khmères » pour en connaître la recette et la faire chez vous. Car le « nom plae ai » est une sucrerie délicieuse que vous apprécierez certainement.

Pin It on Pinterest