KAMPOT OU LE POISSON-BOULE

Savez-vous que Kampot tire son nom du poisson-boule, le Tétraodon (ou encore Tétrodon) ? Ce fut, en effet, un haut lieu de la pêche au Tétraodon, au point d’en porter son nom ! Car en Khmer, Kampot veut dire « tétrodon ».

Il en existe dix espèces au Cambodge, dont trois toxiques : le Tétraodon Cochinchinensis, le Tétraodon Pao Leiurus et le Tétraodon Fluviatilis.

Durant la période de reproduction, en février-mars et juillet-août, ces 3 espèces présentent un taux de poison important dans le foie, les ovaires, les intestins et la peau : la tétrodotoxine. À ce jour, il n’existe aucun antidote contre celle-ci et la mort intervient en quelques heures pour ceux qui ont eu le malheur d’en ingurgiter !

ORIGINE DU NOM DE KAMPOT

Il faut savoir que de tout temps et jusque sous l’ancienne Indochine, Kampot fut un haut lieu du commerce, tant fluvial que maritime, au Cambodge. Car c’est à Kampot que se trouvait le plus grand port maritime du pays.

De par son emplacement géographique et la fertilité de ses sols et de ses eaux chaudes à saumâtres, dès le VIIème siècle, des marchands venus de toute l’Asie s’y rendaient pour acheter des épices, des condiments (poivre, sel, prahok), des objets artisanaux de tout le pays. Ainsi que des produits de la mer comme le Tétraodon qui pullulait les eaux de Kampot. D’où l’origine du nom de la ville et de la province.

LE TETRAODON

Ce poisson a la particularité de se gonfler d’eau ou d’air, dès qu’il se sent en danger. Cette capacité lui permet de doubler voire de tripler de volume afin de dissuader les éventuels prédateurs de s’attaquer à une proie aussi grosse. Il vit dans les eaux chaudes ou saumâtres d’où sa présence à Kampot.

Tétraodon ou poisson-boule Kampot

Les Tétraodons ou poisson-boule, se nourrissent de petits poissons, de crustacés, de mollusques ou autres invertébrés, selon les espèces. La côte de la province de Kampot se trouve être un excellent refuge pour ces derniers qui trouvent une riche alimentation dans les eaux déversées par les rivières descendant du massif des Cardamones et de la chaîne de l’Éléphant. Telle que la Teuk Chhou qui présente une eau douce en amont et une eau salée en aval.

Teuk Chhou Kampot

Malgré la dangerosité de certaines espèces, le Tétraodon a toujours été réputé pour sa chair mais aussi pour ses soi-disant vertus aphrodisiaques. D’ailleurs pour la petite histoire, au Japon, seuls les cuisiniers disposant d’une licence accordée par l’État sont autorisés à préparer ce poisson, considéré comme un plat très raffiné.

Voilà, vous savez à présent l’origine du nom de Kampot et je vous invite à découvrir cette ville et la province qui porte son nom car en ces lieux se cache un patrimoine insoupçonné que je vous invite à découvrir en ma compagnie et celle des locaux.

 

 

Pin It on Pinterest