POTERIE DU CAMBODGE UN DES SYMBOLES DE L’ARTISANAT FAMILIALTRADITIONNEL  KHMER

 

Au Cambodge, la poterie est l’un des symboles de l’artisanat traditionnel familial. Cet art s’est développé au VIème siècle avec l’apparition de fours servant à cuire, ainsi que des contrebattes, outil permettant de donner de l’amplitude à l’intérieur des pots.

Au XIVème siècle, cet art disparaîtra quasiment du pays. Il faudra attendre les années 2000 pour que la poterie réapparaisse dans la province de Kampong Chnang dont elle tire son nom : Kampong Chnang signifiant  port de la poterie en khmer.

Cette région est reconnue et renommée pour ses poteries vendues dans tout le Cambodge.

 

Poterie du Cambodge objets

 

LA POTERIE AU CAMBODGE, UN SAVOIR-FAIRE ANCESTRAL

 

Attestée depuis le néolithique, la poterie du Cambodge est encore actuellement fabriquée selon les mêmes procédés qu’autrefois. C’est-à-dire par martelage, sans tour et cuite sans émaillage sur des foyers de plein air (cuisson en meule) ou dans des fours.

Les grosses pièces sont travaillées à la main alors que les petites pièces au tour. Leur décoration utilise principalement l’impression au battoir à main et l’incision. Mais rien ne vaut les images pour comprendre les techniques de la poterie d’argile au Cambodge.

 

 

Comme vous pouvez le constater l’argile beige est un matériau dont le travail, outre les mains des potiers, nécessite relativement peu d’outillage. Ce qui ne les empêche pas pour autant de produire en masse, puisque ce n’est pas moins que des centaines de milliers de pots que les familles de potiers créaient par an.

C’est ainsi que l’on trouvera toutes sortes d’objets d’usage courant tels que : cruches, marmites, vases, récipients de conservation, etc. destinés  une clientèle paysanne.

Dans les milieux citadins, une céramique techniquement plus évoluée, faite au tour, à pate grésée et émaillée, est fabriquée par des populations d’ethnie non khmère : essentiellement chinoise ou vietnamienne.

LES TERRES D’ARGILE DU CAMBODGE, UN TRESOR DE RESSOURCE POUR TOUTE UNE PROVINCE

 

Les ressources naturelles en eau de la province de Kampong Chnang favorisent la présence de terres argileuses, matière première des poteries du Cambodge.

L’argile beige, récoltée par les hommes, est broyée jusqu’à l’obtention d’une poudre fine qui, une fois cuite dans un foyer de cuisson alimenté par des broussailles et des déchets végétaux, donne une argile de couleur beige rosé à rouge.

 

Poterie du Cambodge battoir à main

 

LA POTERIE DU CAMBODGE, LE REVENU D’APPOINT DES FAMILLES DE POTIERS

 

Dans les foyers cambodgiens les récipients en terre cuite sont très présents. Ils permettent aux familles de stocker et de cuisiner leurs aliments. Ces objets ont des formes très étroitement adaptées à leur fonction et leur esthétisme varie selon le terroir d’où ils proviennent.

Poterie du Cambodge récipients

 

Au Cambodge, la poterie est une activité d’appoint non négligeable qui permet au paysan d’améliorer son niveau de vie. Leurs poteries sont vendues à travers toutes les provinces du Royaume, pendant des mois, par le biais de marchands ambulants issus pour la plupart de familles de potiers.

Qui n’a pas déjà aperçus sur les bords des routes des charrettes tirées par des bœufs ou des petits camions chargés d’objets en terre cuite ?

Poterie du Cambodge char à boeufs

 

Si d’aventure vous souhaitez découvrir cet artisanat traditionnel, n’hésitez pas à vous rendre au port de la poterie du Cambodge pour vous découvrir cet art de toute beauté.

Pin It on Pinterest