SUPERSTITIONS CAMBODGE RITES ET CROYANCES

Les Cambodgiens sont particulièrement superstitieux. Pour eux, toute action ou comportement produit un effet, bon ou mauvais, sur nos vies présentes et futures. Ces superstitions concernent de nombreux domaines tels que la gourmandise, les éclipses, la grossesse, certains fruits, des objets, la maladie, la réincarnation, la mort, les chiffres, etc.

RITES POUR CONJURER LE SORT

Il y a des rites qui persistent encore de nos jours et il n’est pas rare d’appercevoir :

  • Des enfants portant un cordon avec une clé autour du cou. Cette clé permet d’éloigner certaines maladies car le roi de l’enfer, ne possédant pas cette clé, ne peut entrer dans leur corps.
  • Lors de la construction d’un escalier, il est impératif qu’il comporte un nombre impair de marches. Sinon les fantômes pourraient rentrer dans la demeure.

Ou bien encore.

  • Il est important d’ôter son chapeau à l’intérieur d’une pagode car omettre de l’enlever vous rendrait chauve dans votre prochaine vie.

SUPERSTITIONS CAMBODGE OU LES ESPRITS DU CAMBODGE

Les Cambodgiens croient également aux revenants, aux farfadets, aux génies bienfaisants ou malfaisants, aux démons. De croyance animiste, ils respectent ces esprits aux noms et pouvoirs bien distincts. En voici quelques exemples :

  • « Khmoch-lông » Les revenantsLa nuit, ils parcourent les campagnes, rôdent autour des maisons, réveillent les gens endormis voire les possèdent ou encore, déplacent ou brisent des objets divers dans les habitations qu’ils investissent. Les « khmoc-lông » n’interviennent auprès des vivants que lorsqu’ils considèrent que ces derniers n’ont pas rempli convenablement leurs devoirs vis-à-vis d’eux à leur mort.
  •   « Khmoch-préay »Les farfadets – On les appelle aussi revenants lumineux. Ce sont des revenants femelles bien plus méchantes et redoutées que les « khmoch-lông » car de leur vivant, elles étaient enceintes et n’ont pu mettre au monde leur enfant avant de mourir. Les « khmoch-préay » parcourent les campagnes marécageuses sous la forme d’une flamme qui voltige.
  •  « Neak-ta »Les génies – Ils peuvent être bons ou méchants et tout cela dépendra à qui ils s’adressent, à savoir, de bonnes ou de mauvaises personnes. Les « neac-ta » sont des ancêtres oubliés devenus génies et qui, n’ayant plus à veiller sur leur descendance, veillent sur le pays et son peuple tout entier.  Ils aiment prendre possession des montagnes, d’embranchements de routes, de routes, de rizières, etc. Ils sont autant redoutés que les démons, malgré le fait qu’on les sait justes et bons, car ils peuvent très vite se sentir offensés.

Il est dit que non loin de Kampot, un génie aurait pris possession de Phnom Thvéa qui se trouve sur la route de Kampot menant à Phnom Penh. Il y en aurait également un autre sur la route de Phnom Malou dans la province de Kampot.

Point commun avec nos superstitions françaises, c’est la chouette – « chkmar-ba » en Khmer – qui, par son hululement, est annonciatrice de la mort, mais aussi de la présence de revenants ou de farfadets dans les populations locales cambodgiennes. En plus de vivre la nuit, elle est également considérée comme vorace, féroce et « sent » la mort venir de loin.

Si d’aventure vous apercevez, en vous baladant dans les campagnes, des maisons aux esprits aux abords des habitations, dans des grottes, des abris ou si, même en forêt, vous découvrez des autels, respectez ces lieux car pour les populations rurales elles ont une signification, un pouvoir. Et enfreindre les règles pourrait les inquiéter et perturber leur équilibre spirituel.

Et si vous souhaitez en savoir plus n’hésitez pas à vous rendre à la Fête des génies qui a lieu une fois par an à Takeo. Vous pourrez alors découvrir ces rituels et les médiums qui se mettent en transe, possédés par des génies ou des ancêtres.

À PROPOS de moi

Circuit autour du Cambodge

Circuit découverte de Kampot

Histoire et légendes du Bokor

Parc National Bokor

Cours de cuisine chez l’habitant

Pin It on Pinterest