LES ÉPOUVANTAILS (TING MONG) DANS LA CROYANCE KHMÈRE

Avec les temps qui courent, vous avez certainement dû commencer à apercevoir des épouvantails érigés devant certaines habitations, commerces ou guesthouses du pays. Les Ting Mong, issus de vieilles croyances animistes pré-bouddhistes, sont là pour effrayer les mauvais esprits qui, selon les locaux, sont responsables d’événements défavorables tels que sécheresse, maladies ou pandémies comme le choléra ou depuis peu, le coronavirus.

TING MONG CAMBODGIEN OU YEAK CHEAL

Traditionnellement, cet épouvantail a l’apparence d’un humain au visage laid, au corps fait de papier enroulé autour d’un panier en bambou tissé. D’ailleurs, Ting Mong en Khmer se dit également Yeak Cheal – yeak pour géant en khmer, et cheal pour le grand panier tissé qui sert de support pour le corps.

Ting Mong bambou tressé

Pour la petite anecdote, durant le Protectorat français au Cambodge, de nombreux Ting Mong furent dressés par les Khmers des zones rurales, effrayés et superstitieux en ce qui concernait les Français (appelés « barangs ») du fait de leurs grandes tailles, de leurs visages velus et de leurs nez pointus comme un couteau (d’après les écrits d’Ang Choulean).

TING MONG – L’ÉPOUVANTAIL DES TEMPS MODERNES

Ces derniers jours, les Ting Mong sont réapparus dans certains villages ou chez certaines familles. Et même s’ils ne sont plus fabriqués de façon traditionnelle et arborent pour certains un visage sympathique, cela n’en enlève pas pour autant leur puissance face aux mauvais esprits. On peut même en voir portant des épées, des machettes ou des AK-47 !

Conclusion, que l’on y croit ou pas, je vous conseille en ces jours de réclusion de confectionner pour le plaisir un Ting Mong ou épouvantail chasseur d’esprits, ne serait-ce que pour vous amuser tout en participant à la croyance locale.

C’est le moment ou jamais de faire preuve d’imagination et d’exprimer tout son art !

PETITES INFOS TOURS D’HORIZONS KAMPOT

  • On peut apercevoir des Ting Tong avec une bouteille de couleur rouge ou contenant un liquide rouge, pour faire croire aux mauvais esprits que c’est du sang. En effet, ces derniers en raffolent et cela les apaiserait.
  • Photos sources: Phnom Penh Post, Cambodia News English,

Pin It on Pinterest